Master 1 & Master 2 Parcours REX

Responsables : Jean-Louis DUFOUR et Isabelle LABROUILLERE
- isabelle.labrouillere univ-tlse2.fr / 05 61 50 40 71
- jean-louis.dufour univ-tlse2.fr / 05 61 50 24 66

Les objectifs de la formation

La recherche en cinéma et audiovisuel ne saurait se limiter à l’observation à distance d’un corpus d’œuvres abordées comme autant d’hypothèses culturelles ou patrimoniales, sans la connaissance des outils et de leur mise en œuvre, et surtout, sans une implication personnelle dans le processus de création et d’expérimentation.
Ce parcours de recherche se propose ainsi d’envisager la recherche théorique en audiovisuel en articulant pensée verbale et pensée manuelle, articulation qui privilégie une démarche où l’analyse et l’étude esthétique, anthropologique, sociologique, philosophique, historique etc. n’est plus séparée de la fabrique et de la pensée du faire.
C’est ainsi que les hypothèses de recherche élaborées au cours du mémoire sont adossées, prolongées et surtout éprouvées par un travail d’expérimentation filmique* proposé par l’étudiant et encadré par un enseignant-chercheur.
*Cette expérimentation peut prendre la forme d’une suite de plans, d’une séquence, d’un montage sonore, audiovisuel ou photographique.

La structure de la formation

La formation Master Recherche /Expérimentation à l’ENSAV s’organise en trois axes de découverte et de spécialisation :

  • 1. Séminaires et cours de recherche (M1 et M2) proposés par un·e enseignant·e chercheur/euse, séminaires pendant lesquels les étudiants seront sollicités pour intervenir selon la thématique et l’orientation de leur projet de recherche.
    Voir ci-dessous la liste des séminaires.
  • 2. Programme d’ateliers de réalisation dirigés soit par des enseignants-chercheurs, soit par des intervenants extérieurs (universitaires et/ou professionnels de l’audiovisuel). Chaque étudiant·e fera le choix d’un·e directeur/trice de recherche qui sera son interlocuteur/trice privilégié·e dans l’élaboration et la cohérence de la double articulation Recherche et expérimentation qui constitue la singularité de ce parcours.
  • 3. Le troisième axe permet aux étudiants de se familiariser avec les dispositifs de valorisation et de communication de la recherche qu’ils peuvent être amenés à prolonger dans le cadre d’un doctorat : journées d’études et colloques du LARA-SEPPIA, séminaires ou colloques transversaux (Colloque annuel de la Rue du Taur (préalablement colloque de Sorèze), séminaire Création Collective en Cinéma, séminaire Sociétés, Images et Sons en liaison avec l’UMR Dynamiques Rurales, journées de prévisionnement organisées par le GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche) en partenariat avec le cinéma Le Cratère etc.

A ces différents dispositifs s’ajouteront 4 journées mensuelles intitulées Classiques inclassables destinée à faire découvrir ou redécouvrir aux étudiants un grand réalisateur (Ozu, Ford, Rossellini, Minnelli, mais aussi Bogdanovitch, Béla Tarr ou Skowlimoski) sous la houlette d’une enseignante-chercheuse (Isabelle Labrouillère) et d’un réalisateur (Yves Caumon).

Une série de conférences et de Master classes menées soit par des enseignants-chercheurs titulaires, soit par des intervenants extérieurs (universitaires et/ou professionnels de l’audiovisuel) viendra compléter cette formation (voir liste non exhaustive infra).

Intitulé des Cours et conférences

Master 1

PDF - 69.2 ko





Master 2

PDF - 67.7 ko




Modalités d’évaluation

Pour chacune des deux années, seront évalués :

Master 1 :

  • Le mémoire de recherche d’une cinquantaine de pages minimum (comprenant le travail de recherche écrit et filmé)
  • Une analyse de séquence rédigée
  • Un compte-rendu critique d’ouvrage oral issu de la bibliographie distribuée en début d’année
  • La présentation orale de la recherche lors des journées de regroupement
  • L’engagement dans le processus de réalisation filmique
  • L’assiduité aux séminaires et aux cours hebdomadaires ainsi qu’aux regroupements et journées d’études (Master 1 et Master 2)
  • L’UE d’anglais

Master 2 :

  • Le mémoire de recherche d’une centaine de pages environ (comprenant le travail de recherche écrit et filmé)
  • Une analyse de séquence ou de film rédigée autour de la problématique choisie pour le mémoire
  • Un compte-rendu critique d’ouvrage oral issu de la bibliographie de recherche de l’étudiant
  • La présentation orale de la recherche lors des journées de regroupement
  • L’engagement dans le processus de réalisation filmique
  • L’assiduité aux séminaires et aux cours hebdomadaires ainsi qu’aux regroupements et journées d’études
  • L’UE d’anglais

NB : Pour plus d’informations concernant le contenu des enseignements, veuillez contacter les responsables à l’adresse suivante : isabelle.labrouillere univ-tlse2.fr

Le cadre de la formation

La formation se déroule dans les locaux de l’École Nationale Supérieure d’Audiovisuel, en centre-ville, dans un environnement institutionnel et culturel privilégié (proximité de la Cinémathèque de Toulouse (gratuité offerte par l’école à tous les étudiants de l’ENSAV), de L’abc et de l’American Cosmograph, des théâtres…).

La plateforme technologique de l’ENSAV met à la disposition des étudiants de la filière professionnelle des équipements et des espaces de formation (salles spécialisées, bancs de montage, plateau décor, salle de projection etc.). Les étudiants du parcours REX ont accès à du matériel de tournage et de montage plus simple ne requérant pas de connaissance technique avancée.

Les enseignements sont regroupés sur deux journées hebdomadaires (mercredi et jeudi) de mi-octobre à fin mai afin de favoriser les recherches individuelles, ainsi que les investissements professionnels et culturels de chaque étudiant. Il sera en outre proposé aux étudiants des séminaires, conférences, Master classes, projections de films qui viendront s’ajouter aux cours des mercredi et jeudi (voir détail infra).

L’environnement scientifique

Le parcours REX est adossé à un laboratoire de recherches habilité : le LARA-SEPPIA (Laboratoire de Recherche en Audiovisuel, Savoirs, Praxis et Poïétiques en Art) EA 4154, Université Toulouse 2 Jean-Jaurès.
Il fait cependant intervenir de nombreux universitaires appartenant à d’autres laboratoires de recherche. On trouvera sur le site du laboratoire LARA-SEPPIA le calendrier des Séminaires et des Journées d’Études.

Conditions d’accès

L’admission se fera sur dossier de présentation d’un projet de recherche proposant d’associer un texte écrit et une expérimentation audiovisuelle. L’examen du dossier pourra faire l’objet d’un entretien avec le candidat.

Aucun prérequis technique ne sera exigé pour l’entrée en première année de Master. Une pratique plus affirmée sera demandée pour une entrée directe en Master 2 (voir prérequis de chaque année dans le dossier d’inscription).
Seront examinés les dossiers de candidats présentant un projet de recherche-expérimentation dans les domaines du cinéma et de l’audiovisuel, et suggérant une problématique (celle-ci pouvant n’être qu’ébauchée, dans la mesure où la définition précise d’une problématique de recherche se précisera au cours de l’année. Les conditions sont détaillées dans les dossiers en ligne.

Lors de la rentrée, seront présentés la spécificité de la formation, ses attentes, et les engagements qu’elle suppose, notamment en termes de participation active aux séminaires, d’initiative dans les pratiques expérimentales, d’implication dans les journées d’études, colloques, et manifestations culturelles proposées dans le cursus.

Consulter la rubrique « Conditions d’accès en Master 1 et 2 ».

Descriptif des cours et séminaires 2019-2020

Présentation non exhaustive.

PDF - 112.6 ko




Cycles de Conférences 2019-2020

Les conférenciers sont présentés selon un ordre alphabétique et non en fonction de la période de leurs interventions.

PDF - 119.9 ko




Liste des enseignants et conférenciers

  • BAKKER Kees, documentariste et chercheur.
  • BEZNOSIUK Alexandre, PRAG, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • BONHOMME Bérénice, Maître de Conférences, 18e section CNU, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • CANO Emmanuel, Professeur certifié en histoire géographie, Docteur en 18e section CNU, Lycée Pierre d’Aragon (Muret), LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • DUFOUR Jean-Louis, Maître de Conférences, 18e section CNU, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • LABROUILLERE Isabelle, Maître de Conférences, 18e section CNU, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • LACOSTE Paul, Professeur des Universités, 18e section CNU, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • LAURENT Natacha, Maître de Conférences, 22e section CNU, Département d’Histoire / FRAMESPA, UFR Histoire, Arts et Archéologie / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • MARIE Guy-Claude, Docteur en 18e section CNU.
  • MAURY Corinne, Maître de Conférences, HDR, 18e section CNU, Département Lettres modernes : PLH-ELH / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • TABET Frédéric, Maître de Conférences, 18e section CNU, ENSAV / LARA-SEPPIA (équipe LARA) / Université Toulouse-Jean Jaurès.
  • UZAL Marcos, critique, membre du comité de rédaction de la revue Trafic.
  • ZUCHUAT Olivier, professeur au département cinéma de la HEAD-Genève. Réalisateur et monteur.