Master 1 : approfondissement et projet personnel

Cette deuxième et dernière année généraliste consiste à approfondir les différentes étapes du processus de réalisation audiovisuel avec, en forme d’aboutissement, la réalisation d’un projet personnel audiovisuel.

Responsable : Pierre Arbus, maître de conférences

Il s’agit d’une année déterminante, pour laquelle on distingue trois objectifs fondamentaux :
- 1. Approfondir les pratiques audiovisuelles dans tous les domaines entrevus en première année : réalisation – pratique du 16 mm – approche du décor – écriture – son stéréo – postures documentaires - infographie.
- 2. Acquérir progressivement une autonomie dans les pratiques de création : la plupart des exercices de licence sont des projets individuels pour lesquels l’étudiant conserve le cas échéant l’initiative de la constitution des équipes de travail (16 cut, projet personnel) : le projet personnel de Licence est à ce titre un premier aboutissement de ce parcours généraliste censé placer l’étudiant en position privilégiée dans la perspective à venir d’une spécialisation.
- 3. Précisément : donner à l’étudiant tous les éléments pour lui permettre de choisir, en connaissance de cause, une spécialité en troisième année et quatrième année, parmi les cinq proposées (décor – image – infographie – réalisation – son).

L’année est organisée en deux semestres, du début du mois d’octobre, date de la rentrée, aux vacances de printemps, puis jusqu’à la mi-juin. La planification des activités et des exercices prend pour principe un allègement progressif au fil de l’année, afin de permettre à chaque étudiant de consacrer de plus en plus de temps à la préparation de son projet personnel.

Il est bien évident que toute période de temps non occupée par des cours reste intégrée au cursus, et doit permettre de mener à bien la réflexion et la préparation initiale indispensables à la réalisation de tous les exercices obligatoires de l’année.

A cette fin, les cours s’interrompent à la mi-juin : il s’agit d’une période à mettre à profit pour la finalisation et le tournage des projets personnels, et ce afin d’éviter les encombrements de l’été pour ce qui concerne les réservations de matériel.

Le tuteur du projet personnel reste cependant le seul en mesure de déterminer les étapes de la réalisation, en fonction des rencontres, des éléments que chaque étudiant lui aura fourni, des exigences de la pédagogie (toujours prioritaire) et de la collectivité des étudiants. Il doit être pour l’étudiant un interlocuteur privilégié, au-delà même du projet personnel, pour veiller au respect du calendrier de rendu de tous les exercices de Master 1. Pour autant, tous les enseignants restent disponibles pour parler avec l’étudiant de ses projets, ou de ses doutes.

C’est aussi durant cette année de Master 1 que les étudiants peuvent avoir la possibilité de travailler à des projets de commande, quelquefois rémunérés, dans des conditions quasi professionnelles en terme de délais, et de respect d’un cahier des charges, l’intérêt pédagogique résidant précisément dans la nécessité d’en réaliser, en tant que créateur, une interprétation.

S’inscrire