Descriptif des exercices de Licence 3

Exercice Son

Responsable : Alexandre Beznosiuk

  • Le sujet est libre, fiction, documentaire, ou continuum sonore. La durée du produit fini sera de 6’00’’. Présence obligatoire d’une voix signifiante. Pas de musique d’illustration ajoutée au montage. Rédaction avant le tournage une courte note d’intention et le découpage complet envisagé. L’enregistrement s’effectuera sur MT 24-96 M-AUDIO avec microphone stéréo XY. Les rushes feront l’objet d’une réduction mono au moment du montage. La finalisation du montage s’effectuera obligatoirement sur station Pro Tools à l’École. Le montage doit exclusivement être réalisé cut, sans fondu. La correction des niveaux s’effectuera sans automation de mixage en utilisant 8 pistes maximum avec des valeurs statiques de niveau. La sortie se fera au format 44,1kHz 16 bits stéréo entrelacé.

Exercice 16 Gâchette

Responsable : Paul Lacoste

  • Tout premier des exercices obligatoires réalisés à l’ESAV, il consiste à fabriquer un film strictement visuel, d’une durée de 3’ en 16mm, une bobine de 30 mètres. La conception doit aller dans sa précision jusqu’au story-board. Le tournage ne doit être réalisé qu’en plans fixes. Quant au montage, il doit s’élaborer dès la prise de vue : il ne sera pas fait de retouche lorsque la pellicule rentre du laboratoire. Dans ce cadre, il s’agit certes d’évaluer rigueur et précision, mais aussi de montrer le plus tôt possible à l’étudiant que sa voie stylistique sera autant désignée par ses films que par sa personnalité et ses présupposés théoriques.

Le premier baiser

  • Exercice audiovisuel réalisé en groupe. Les contraintes sont des plans fixes, pas de musique, focale fixe, montage cut et… un baiser.

16mm parallèle

Responsable : Cornel Gheorghita

  • Exercice collectif de fin de première année, il aborde à la fois la technologie cinéma et l’argentique. Il explore des catégories d’expression comme le montage parallèle ou alterné convergent. L’un des ensembles est obligatoirement tourné en Studio permettant de traiter les questions du décor et de la lumière. Chaque groupe de quatre élèves reçoit 2x30 mètres de pellicule (soit 5’40 de rushes) pour un maximum de 20 plans tournés en muet avec des caméras 16mm Paillard Bolex.

Le Portrait

Responsable : Pierre Arbus

  • Le portrait filmé est un exercice collectif de fin de première année réalisé par groupes de quatre, allant de l’écriture du projet à la présentation publique du film réalisé, et exigeant la mise en œuvre d’une réflexion autour de la question du personnage documentaire. L’exercice terminal consiste en la réalisation d’un portrait audiovisuel sur support vidéo, par groupe de 4 étudiants, sur une orientation proposée par le tuteur (thématique, métier...). _ Chaque groupe dispose de 2 heures de rushes, et demeure tenu à un certain nombre de contraintes : note d’intention préalable, tournage en numérique, plan fixe, absence de musique extra-diégétique, durée de 13 minutes, tenue d’un carnet de route, rendu d’un bout à bout de 30 minutes, et montage cut sur banc Final Cut.

Le photomontage

Responsable : Martin Grosdidier

  • Faire coexister au moins deux images dans un même espace plastique afin de créer du sens émanant du montage. Toutes les œuvres sont exposées sur les murs de l’école durant toute la durée de la formation de l’étudiant.

Enfin, un travail d’analyse filmique (avec Alice Vincens) et un exercice de sous-titrage (avec Isabelle Labrouillère) sont également demandés aux étudiant(e)s.