Rencontres régionales Travail Cinéma

Le travail s’est profondément transformé. Ces transformations se sont opérées dans un long processus marqué par des avancées mais aussi des tensions et des contradictions fortes.

Le cinéma s’est intéressé à cette énigme qu’est le travail notamment dans les grandes périodes où les figures ouvrières ont été sur le devant de la scène.

L’histoire sociale parce qu’elle s’appuie à la fois sur l’analyse des évènements sociaux et le récit des acteurs, parce qu’elle met en dynamique l’histoire objective et subjective, contribue à construire des repères pour mieux agir au présent et construire un avenir.

Le cinéma par les représentations de la société qu’il produit, interpelle et permet d’interroger le présent.

Pourquoi et comment le cinéma a-t-il filmé le travail ? Dans quel objectif et quelle perspective ? Face aux évolutions qui ont transformé et bouleversé les modes de production et les activités de travail, cet intérêt pour le travail s’est-il modifié ? Comment ?

Il s’agira au cours de ces Rencontres Régionales Cinéma Travail qu’organisent l’Institut Régional CGT d’Histoire Sociale (IRHS CGT) et l’Ecole Supérieure d’Audiovisuel (ESAV) et le LARA (Laboratoire de Recherche en Audio Visuel) d’interroger le cinéma sur sa vision du travail, le revisiter au regard des transformations qui l’ont traversé et se faisant de développer les échanges entre syndicalistes, salariés, universitaires historiens du cinéma et cinéastes afin de confronter les expériences, les points de vue, les analyses pour qu’elles nous permettent de mieux percevoir, connaître et comprendre les évolutions qu’a connu le travail au cours de l’histoire.

Martine Bernard-Roigt, Présidente IRHS CGT, et Jean–Louis Dufour, Directeur de l’ESAV.

A télécharger :

Programme des Rencontres régionales Travail Cinéma