« La détection augmentée en optique contemporaine » avec Bidhan Jacobs

Séminaire outils et création cinématographique

Première séance du cycle de séminaires consacrés aux outils et création cinématographique, organisé par Bérénice Bonhomme, M.C.F à l’ESAV, membre du LARA - SEPPIA (EA 4154).

A partir d’études de dispositifs optiques récents prélevés dans l’industrie de l’audiovisuel (le flounetoscope de Pascal Martin, Lytro de Ren NG, Tracis d’Adrien Sicart, caméras open-source Axiom d’apertus) mais également chez des artistes expérimentaux (Patrick Bokanowski, Leighton Pierce, Joost Rekveld, Jérôme Schlomoff par exemple), il s’agira de montrer comment la prise de vue peut être employée à des fins créatives sur des tournages.

Nous interrogerons également l’idée du cinéaste et théoricien français Jean Epstein, datant des années 1920, selon laquelle il faut augmenter les capacités de l’être humain par les technologies optiques et lui donner les moyens d’en exploiter les puissances. Ainsi ce n’est pas la réalité qui doit être augmentée mais notre capacité à investiguer le réel par les sciences de l’optique.

Scientifiques, industriels, cinéastes et techniciens semblent faire converger leurs efforts pour une détection de la lumière sans cesse augmentée donnant naissance à des images et formes qui procèdent à un élargissement de la perception et d’accessibilité à la connaissance afin de nous lier aux structures profondes du réel.

Bidhan Jacobs est chercheur post-doctoral du Labex Arts-H2H – Paris 8 à l’ENS Louis-Lumière sur le projet « Inventions formelles et expérimentations optiques contemporaines ».
Bidhan est actuellement enseignant à Paris Est et Paris 3 où il a soutenu une thèse sous la direction de Nicole Brenez, à paraître en 2017 sous le titre « Esthétique du signal ».

ESAV. Salle Arts du Spectacle. Jeudi 17 novembre 2016. De 14h à 17h.

Crédit photo : le flounetoscope de Pascal Martin.