Journées Olympe de Gouges

L’ESAV à Montauban

La 9e édition des Journées Olympe de Gouges aura lieu du 06 au 08 mars 2015.
Ces journées sont organisées par le théâtre Olympe de Gouges à la Mémo de Montauban, une carte blanche est donnée aux étudiantes de l’ESAV le samedi 07 mars :

  • La peau du désert de Clémentine Carrié. 23’. 2014. Fiction.
    Un jeune couple emménage dans une ville industrielle portuaire. Les gestes de Lou, enceinte à terme, sont difficiles sous le poids du futur enfant et la chaleur de l’été. Raphaël, dépassé, ne sait comment l’aider. Les premières contractions les terrorisent et le dialogue entre eux s’étiole. Alors que Lou allait accoucher, un incident survient et l’enfant s’accroche en elle. Raphaël et Lou rentrent chez eux, cloisonnés, attendant la naissance à nouveau.
  • La mécanique des sentiments de Marion Cavaillé. 16’. 2014. Fiction.
    Dans le grenier de sa grande maison, Richard, un vieux monsieur, entend murmurer un automate. Effrayé par cet objet, il envisage de s’en débarrasser. Cependant, il aperçoit des larmes sur son visage. Lina, l’automate aurait peut-être des émotions ? C’est ce que Richard tentera de découvrir.
  • La légèreté de Manon Bluet. 8’. 2014. Fiction.
    Tereza fait un rêve dans lequel elle se trouve marchant autour d’une piscine, mise en concurrence avec d’autres femmes face à l’homme qu’elle aime. Celui-ci les observe, froid et distant, éliminant celles qu’il ne juge pas compétentes. Tereza, terrorisée, avance péniblement, essayant d’éviter le pas fatal.
  • Cipriana de Maruani Landa. 21’. 2014. Fiction.
    Dans un village mexicain, une jeune fille de 13 ans, Cipriana, se trouve confrontée à la moquerie de ses camarades et au désir des adultes du à la grosseur de ses seins. Son changement physique la dépasse comme cette attirance irrépressible qu’elle éprouve pour son professeur. Lors d’un de ses cours, Cipriana, ne peut détourner le regard de son professeur. Submergée par le désir, un torrent surgit d’entre ses jambes, de son bas-ventre, inondant tout sur son passage.
  • L’enfant vague de Malou Lévêque. 25’. 2014. Fiction. Comme chaque année, Jules vient passer les vacances sur une petite île, avec ses parents. Un jour, en s’aventurant dans une ruine, l’enfant découvre une boîte remplie de lettres d’une autre époque. La lecture de ces lettres va perturber sa perception des choses qui l’entourent...

Les étudiantes seront présentes lors des projections afin de débattre avec le public.

Programme détaillé :

PDF - 1.1 Mo

Montauban. La Mémo. Samedi 07 mars 2015. De 14h à 16h30.