Journée d’étude

La choralité au cinéma, une illusion ?

Journée d’études de l’équipe « Esthétique de l’audiovisuel » du LARA, organisée et animée par Paul Lacoste.

Intervenants : Paul Lacoste, Daniel Serceau et Vincent Souladié.

La recommandation principale des manuels aristotéliciens de dramaturgie consiste à élire pour un film en fabrication UN unique protagoniste. Or de plus en plus de films font le pari de la choralité, en refusant de choisir, préférant demander à leurs spectateurs de garder la distance nécessaire pour partager le destin de tous les personnages. Avec tous les risques narratifs que cela comporte, car la trajectoire existentielle du spectateur devient alors difficile à tracer...

Le programme :

  • 10h. Présentation de la journée.
  • 10h15. Projection d’un film documentaire choral de Paul Lacoste sur une équipe de précaires saisonniers.
  • 11h45. Carnet de fabrication de ce film autour du problème de la choralité en dramaturgie et en thématique filmique.
  • 12h15. Débat.
  • 13h. Pause.
  • 14h30. Intervention Vincent Souladié : « Les mosaïques de Robert Altman : principes et limites de la choralité ».
  • 15h30. Conclusion.

Daniel Serceau, docteur d’État, professeur à l’université de Paris I, Panthéon-Sorbonne. Directeur de publication et collaborateur de la revue Contre Bande.

Vincent Souladié, docteur en études cinématographiques et chargé de cours à l’Université Toulouse II le Mirail, où il enseigne notamment l’histoire et l’esthétique du cinéma hollywoodien classique.

ESAV. Salle Arts du spectacle. Vendredi 29 novembre. 10h.