Fiches

FICHES DES ANCIENS DE L’ESAV

SERGE ROUQUAIROL
- Année d’entrée à l’ESAV : 1998
- Actuellement : Monteur son depuis 2001
- Contact : sergerouquairol free.fr

A propos du métier
- « Une des principales satisfactions de ce métier est d’exercer sa passion au gré de chaque rencontre. Il y a un échange permanent entre ce que le monteur peut apporter et les désirs du réalisateur ; ces interactions peuvent être passionnantes et enrichissantes dans les deux sens. Lors de ces échanges, il est parfois difficile de suivre certaines directions, nous sommes là pour servir le film et il faut cependant établir une relation de confiance avec le réalisateur et l’équipe son du film (lors du mixage). Les contraintes sont surtout temporelles, il faut obtenir le nombre de semaines nécessaires afin de mener à bien le montage son du film et travailler dans les meilleures dispositions (ce qui n’est pas toujours le cas...). Les principales qualités nécessaires sont la patience, une faculté d’adaptation et pouvoir remettre son travail en cause à chaque instant, être exigeant. On s’aperçoit rapidement que la technique n’est pas primordiale et facilement assimilable. La gestion de l’humain reste l’essentiel. »

A propos de l’ESAV
- « L’ESAV m’a apporté une liberté et une autonomie vitale dans ce métier, la justification de chaque choix également. Ces années d’étude sont essentielles afin d’expérimenter, et de se forger ainsi un regard, une écoute. Quant aux étudiants, le mélange des genres reste un très bon souvenir et contribue à donner un caractère non formaté à cette école… »

Créations récentes
- L’élève Ducobu de Philippe de Chauveron
- Proie d’Antoine Blossier
- Le Vilain d’albert Dupontel
- Welcome de Philippe Lioret
- La sainte Victoire de François Favrat
- Martyr de Pascal Laugier
- Sa Majesté Minor de JJ Annaud
- L’ennemi Intime de Fmorent-Emilio Siri (Téléfilms : Rien dans les poches de Marion Vernoux / La Resistance de Felix Olivier / Djihad de Felix Olivier, etc

Martin GRACINEAU
- Année d’entrée à l’ESAV : 1995
- Actuellement : Chef op son, concepteur sonore, mixeur, 1er assistant son
- Contact : mgracineau yahoo.com

A propos du métier
- « Si on m’avait dit que c’était si dur, que ça prenait tant de temps, j’aurais hésité...un peu plus longtemps ! »

A propos de l’ESAV
- « L’ESAV a beaucoup de défaut, mais une énorme qualité, qui la différencie beaucoup d’autres écoles : elle a fait de moi un bon chef op son parce qu’elle m’a aussi appris à cadrer, monter, réaliser. Ce qui me permet encore aujourd’hui de varier les plaisir de temps en temps. Et en plus, j’y ai trouvé celle qui partage aujourd’hui encore ma vie. »

Créations récentes
- Ni à vendre ni à louer (Pascal Rabaté), LM, sortie prévue printemps 2011
- Les petites ruisseaux (Pascal Rabaté), LM, sortie juin 2010
- Après la folie (Mickaël Hamon, étoile de la Scam 2010, doc, 52 min)
- Ambiance sonore dans la calle d’un navire de commerce du XVIIe (Musée du Château des Ducs de Bretagne, Nantes). Environnement sonore d’une expo. 2010
- Les marches de Bretagne. Stations d’écoute. Expo au Château de Châteaubriant.2009. Etc.

Philippe SAINT-PE
- Année d’entrée à l’ESAV : 2002
- Actuellement : Documentariste et intervenant (animateur vidéo) auprès de l’association Les Funambulants
- Contact : philip.s no-log.org

A propos du métier
- « Je ne vais pas faire le truc classique sur la difficulté du métier et du statut d’intermittent, je suis dans le même cas que tout le monde je pense ! Dans mon cas, c’est une passion qui est source de nombreux plaisir. Mais je n’en vie pas, donc j’ai d’autres métiers à côté, ce qui est plutôt sain en fait. Je n’attends pas après mes films pour vivre ! »

A propos de l’ESAV
- « On peut s’abstenir ? Non, bon alors pour ma part, il y a du bon et du moins bon. Le bon, c’est que je me suis senti totalement libre à l’ESAV, libre de dire et de réaliser ce que bon nous semble, libre de filmer des mois entier au risque de manquer quelques cours, parfois ... Des profs à l’écoute aussi (pas tous mais une bonne majorité quand même !), une bonne ambiance aussi ! Et puis Hervé, adorable, et son parc de matériel souvent disponible. Finalement, j’ai jamais autant emprunté de matériel qu’à l’ESAV, ni tourné autant d’ailleurs ! Pour ma part, j’en ai usé et abusé, et c’était bon !!! Les moins : le discours sur la musique dans les films, c’est presque un dogme à l’ESAV et c’est un peu lourd, non ? Peut-être aussi un côté provincial avec ce complexe d’infériorité face à la Fémis ou Lumière... »

Créations récentes :
- Comme un poisson dans l’huile (Documentaire 52 min, chez l’harmattan, Horya Film production)

Liens web
- l’association : http://www.lesfunambulants.org
- http://ecollywood.free.fr
- http://exposureroom.com/members/LES...

Philippe LIGNIERES
- Année d’entrée à l’ESAV : 1990
- Actuellement : Réalisateur
- Contact : ph.ligniere free.fr

A propos du métier
- « Après quelques années comme OPS, je suis finalement le seul technicien dont on ne peut pas supprimer le poste sur les films : le réalisateur. C’est dire si les financements se réduisent comme peau de chagrin. Il faut dire que j’ai la chance de choisir mes sujets d’intérêts et de travail (documentaires à caractère social, comme on dit...). Pas étonnant que le système ne me paye pas royalement pour en dénoncer (ou plutôt énoncer) tous les rouages de (dis)fonctionnement et d’oppression. Mais la précarité (qui est la condition des intermittents) est quand même lourde à vivre au quotidien. Seule solution : la solidarité et le travail en réseau avec d’autres cinéastes, qui me (nous) permet autonomie et réactivité. Il faudrait que ces réseaux, qui deviennent assez efficaces dans la fabrication des films, se développent dans leur distribution et exploitation. Le rapport avec les télés est de plus en plus difficile, le formatage, l’imposition d’une rhétorique de plus en plus lourds. Renouer avec les salles (et d’autres formes d’exploitation, à inventer) est de plus en plus nécessaire. Bon, je m’arrête là, car la discussion pourrait (et devrait) être longue sur tout ce qui reste à changer et à inventer. Je demeure indécrottablement utopiste, on ne se refait pas ! Si, encore, difficulté à passer à la fiction, alors là c’est bien pire que pour produire un docu, mais on y arrivera... (vas-y papy !) »

A propos de l’ESAV
- « C’est simple : j’étais menuisier, militant et occitan, j’aurais jamais fait une école de cinéma à Paris car ma vie était ancrée ici, dans le sud, depuis toujours. Et déjà trop vieux (30 ans à l’époque) pour faire un BTS (et trop littéraire, d’ailleurs pour y entrer...). Donc pas d’ESAV, pas d’école, pour moi. Sans doute la chance de ma vie, en gros. En détails, on s’est aussi beaucoup engatzé, mais ça c’est la vie de famille... Je garde des rapports très affectueux avec l’école et un grand plaisir d’y repasser. Une mention ultra spéciale pour les conseils d’Hubert, toujours disponible et à l’écoute ! Dommage de l’absence de contacts avec les étudiants, peut-être des structures d’échange à créer... si ça intéresse qui que ce soit. »

Créations récentes
- Vade retro spermato (un film sur la contraception masculine)
- Le potier des villes et le potier des champs (comme son nom l’indique...)

Christian VIALARET
- Année d’entrée à l’ESAV (Castres) : 2004
- Actuellement : Réalisateur – monteur (en recherche de travail)
- Contact : lechrist999 gmail.com

A propos de l’ESAV
- Ecole basée en grande partie sur la pratique. Bon apprentissage de la polyvalence et de la « débrouillardise ». Grande liberté d’action. Une formation solide. Une envie de réaliser des films, fictions ou documentaires. Une grande liberté d’action, afin d’expérimenter, chercher son style. Pleins de potes.

Créations récentes
- Montage de « Parker », Fiction 45’, 2010-2011
- « Why not ? The creative experience », Documentaire, 52’ 2009
- « Roue et Chaussette », Fiction, 15’, 2008
- « La petite graine », Documentaire, 14’, 2007

Camille MEDUS
- Année d’entrée à l’ESAV : 2001 (Maîtrise Audiovisuel – option multimédia)
- Actuellement : Chargée de communication à Music’Halle - École de musique à Toulouse
- Contact : c_medus hotmail.com

A propos du métier
- Je travaille dans le secteur culturel, associatif et militant, c’est un secteur particulier qui manque d’organisation, d’argent, de moyens. Nous avons de petits salaires, mais je pense qu’il est plus important que jamais de veiller à ce que ce type de structures perdure en ces temps d’appauvrissement culturel et politique. C’est un domaine de passionnés, extrêmement humain.

A propos de l’ESAV
- Après divers stages effectués dans le cadre de l’ESAV j’ai décidé de poursuivre mes études et d’effectuer un MASTER en art appliqués (Création Multimédia) à l’université du Mirail. Je venais d’une formation très technique (BTS Audiovisuel option montage) et l’ESAV m’a permis de m’ouvrir sur la pratique artistique qu’elle soit en vidéo, en cinéma, ou en multimédia. J’ai largement préféré les professeurs de l’ESAV plus ouverts et plus pros que les professeurs en Arts Appliqués trop centrés sur leurs concepts et trop théoriques à mon goût.

Lien web
- www.music-halle.com

Cécile RITTWEGER
- Année d’entrée à l’ESAV : 2008
- Fonction actuelle : COMEDIENNE / REALISATRICE
- Contact : cecilerittweger gmail.com

A propos du métier
- Les temps sont durs, comme on dit, et une entraide me paraît absolument nécessaire, car tout ne fonctionne plus que par réseau et pistons…

A propos de l’ESAV
- Créativité, autonomie, découverte….

Créations récentes

Courts métrages :
- Mascara, 35mm, 30 min. Réal : Cécile Rittweger. Rôle principal : Clara. Film Palace International Short Film Festival ; Festival international de Contis. Peanuts, DV cam, 12 min. Réal : Cécile Rittweger. Rôle principal. Festival Coté court de Pantin ; festival Nouvelle génération de Lyon.

Longs métrages :
- 2010 Midnight in Paris, Woody Allen. Silhouette
- 2010 Sponsoring, Malgoska Szumowska. Petit rôle (cliente kebab).
- 2009 Inception, Christopher Nolan. Silhouette.

TV :
- 2010 Alice Nevers, le juge est une femme, TF1, Olivier Barma. Petit rôle : caméraman. Une vie française, France 2, Jean-Pierre Sinapi. Rôle : étudiante. Héloïse ou le romancier Martin, France 2, Jérôme Foulon. Petit rôle.
- 2009 Le pigeon, TF1, Lorenzo Gabriele. Petit rôle : l’ouvrière agricole. Pigalle la nuit, Canal+, Hervé Hadmar. Rôle : l’entraîneuse (Sophie). Les Bleus, M6, Didier Le Pêcheur. Rôle : modèle nu.

Liens web
- http://www.comoedia.org/Cecile-Rittweger
- http://www.openfilm.com/channels/ce...
- http://www.citelya.com/3CecileRITTW...
- http://www.fest21.com/blog/cecileri...

Claire ANANOS
- Année d’entrée à l’ESAV : 1992
- Actuellement : Réalisatrice
- Contact : ananosclaire free.fr

A propos du métier…
- Mon fonctionnement dans ce métier est celui d’une équilibriste, j’alterne les films de commande et les projets personnels. C’est jamais confortable, ni tout cuit, toujours à recommencer. Les difficultés, ce sont tous les doutes qui peuvent m’envahir parfois sur la légitimité de ce que je fais. Les plaisirs, quand je tourne, avec ou sans moyens, que le sujet s’impose dans le présent. Voir le film rêvé prendre forme et palpiter pour lui.

A propos de l’ESAV…
- L’école m’a apporté un espace d’expérimentation vaste et une faculté à me débrouiller avec les éléments.

Créations récentes
- « Frontière intérieure » (documentaire, 63 mn)
- "Volatil (e) (documentaire, 30 mn)
- « Antigone » (courts-métrages de recherche)
- « La force du lien » (documentaire en cours) etc.

Lien web
- http://intentos.free.fr

Adrien PRIVAT
- Année d’entrée à l’ESAV : 2004
- Actuellement : Réalisateur Free lance
- Contact : druni free.fr

A propos de l’ESAV
- L’expérience du travail fait au mieux avec « les moyens dont on dispose »

Créations récentes
- Réalisation - EPK Robin Leduc - Label « Tôt ou tard »
- 1er A. Réa. / Assistant de production - Adaptation télé de l’oeuvre « Mon dernier cheveux Noir » J-L Fournier avec J-F Balmer - production Magic TV
- Réalisation - Habillage vidéo - Serendipity, création de et avec Camille Cau - festival in Carcassonnne etc.

Liens web
- adrien onegatif.com
- http://www.youtube.com/user/Onegati...

Grégory SCIE
- Année d’entrée à l’ESAV : 2008 (Image)
- Actuellement : Cadreur, Assistant camera (intermittent)
- Contact : sciegregory gmail.com

A propos du métier
- Sur les difficultés : très dur au début de faire un réseau des mois sans travailler... Puis petit à petit on gagne la confiance des gens, il faut de la chance aussi et certainement savoir repartie de zéro (Stages, etc.) Sur le plaisir : je rencontre des gens incroyables et je fais le tour du monde. Le statut d’intermittent m’apporte une liberté vraiment appréciable (je n’en vois pour le moment que des bons cotés sûrement du à mon jeune âge)

A propos de l’ESAV
- l’Ecole : un super souvenir des profs vraiment proches de nous et des copains toujours prêts à vous aider. Niveau technique : on sort de l’école avec un minimum de connaissances mais une bonne pratique en film.

Créations récentes
- 3 doc pour la TV mais non sélectionnés (Paris première)

Colas RICARD
- Année d’entrée à l’ESAV : 1995
- Fonction actuelle : Cinéaste, formateur
- Contact : c.ricard no-log.org

A propos du métier
- Je n’arrive à travailler quasiment que sur le mode « Faire d’abord, réfléchir ensuite ». À peu près tout le dispositif cinématographique actuel (Aides, Subventions, Hiérarchie...) fonctionne sur le mode inverse : le projet doit exister avant sa réalisation. C’est à mon sens la négation totale de ce qu’est (devrait être ?) le cinéma.

A propos de l’ESAV :
- Très bonne formation technique ciné-vidéo.

Créations récentes
- Lettre à un poète mort, super 8, n&b, 2006
- Flew away, super 8 n&b, 2009
- Cette petite étincelle, DV coul, 2009
- La Bouche - super 8, n&b, 2010
- Polices ! - performance vidéo, 2010
- En fait, tout est, la douceur - trilogie DV d’après super 8, 2010

Liens web
- http://www.colasricard.net
- http://www.treiz.net

Vincent Bourre
- Année d’entrée l’ESAV : 1998
- Actuellement : chef monteur pour TV5 Monde (Bandes-Annonces)
- Contact : vincent.bourre free.fr

A propos du métier
- Je pourrais écrire un bouquin là dessus... J’ai la chance d’être aujourd’hui à un poste assez créatif, je m’amuse bien. Arrivé par cooptation, comme tout le monde dans ce milieu (impitoyable ?). Depuis 8 ans on me dit “c’est dur en ce moment”, mais très franchement, c’est dur en ce moment. Une aubaine pour les jeunes qui sortent de l’école avec des prétentions salariales imbattables ! Commencé stagiaire régie, puis second assistant réal, puis 1 er assistant réal (tout ça pour des prods différentes, clip pub, fiction tv), j’occupe ce poste de monteur depuis bientôt 4 ans.

A propos de l’ESAV
- L’ESAV est un lieu de fantasme indispensable, à mon époque totalement coupé des réalités professionnelles, mais avec le recul, c’est un lieu de passion et d’échange sans égal, très formateur pour celui ou celle qui saura s’y découvrir. La richesse des divergences me manque aujourd’hui énormément. Je suis en contact avec beaucoup d’anciens, et travaille avec mes anciens camarades dès que je le peux (sur mon dernier court produit par le GREC : chef op, étalonneur numérique, monteur son / mixeur, et même cantinier !

Créations récentes
- La place du mort (http://vimeo.com/?12241731)
- Trouble (Clip pour des Anciens justement) (http://vimeo.com/16150283) * guitariste pour jesuisuncerf ( http://www.myspace.com/jesuisuncerf) * et pour Clarys ( http://www.myspace.com/clarysmusik)

Lien web http://vimeo.com

Gilles GRANIER
- Année d’entrée à l’ESAV : 2000
- Actuellement : Chef Opérateur Étalonneur (Duboicolor)
- Contact : stooge free.fr

A propos du métier
- Mélange de technique et d’artistique, grand plaisir à travailler 3 à 7 semaines sur un long métrage avec le chef op et le réalisateur. Éprouvant souvent, mais très gratifiant.

A propos de l’ESAV
- Liberté avant tout, elle coûte cher en matériel pédagogique et en énergie pour les enseignants... mais c’est, je pense, le terme qui caractérise le mieux l’esav.

Créations récentes
- Les films dont je suis le plus content de ma collaboration avec le chef opérateur et réalisateur :
- Vinyan
- Jimi Riviere
- Fatal (et oui, gros plaisir en terme d’esthétique)
- La place du mort
- La danse - Le ballet de l’Opéra de Paris
- le scaphandre et le papillon

Lien web
- http://www.imdb.com/name/nm1601689/

Guillaume CARAYOL

Année d’entrée à l’ESAV : 1998 Actuellement : Réalisateur/scénariste Adresse mail : guillaumecarayol gmail.com

Créations récentes
- Réalisation d’émission pour Planète Junior et Équidia
- Projet musical et cinématographique DE CALM « LE FILM DÉFINITIF »
- Clip pour artistes

Lien web
- www.myspace.com/decalm

Tristan SOUDARIN
- Année d’entrée à l’ESAV : 2001
- Actuellement : réalisateur
- Contact : te.s laposte.net

A propos du métier :
- « Je suis essentiellement réalisateur de films institutionnels. Je fais également du cadre en plateau, sur des docs. De façon plus occasionnelle, je suis également premier assistant réalisateur. »

A propos de l’ESAV :
- « L’école permet de se dédouaner de certaines peurs quant à sa légitimité en tant que réalisateur (pour ma part) ou autre. Elle pose les bases d’une théorie du cinéma nécessaire, elle ouvre sur certains points de vues jusque-là étrangers. Elle est un peu une chrysalide. Elle est le prémisse de quelque chose de plus tangible, de plus concret : le milieu professionnel »

Lien web
- www.creartmediaprod.com